Circuit des Tourneix : un nouveau site à défendre contre un grand projet nuisible et inutile!

L’info à retenir : Rendez vous à ceux qui peuvent se libérer lundi matin 2 février à 10h00 devant la mairie de Saint Maur.

Sur la commune de Saint Maur, aux Tourneix, le projet de construction d’un circuit privé
de courses automobiles va parasiter une zone humide et boisée de 62 hectares en
bordure du parc de la Brenne. Il va détruire les écosystèmes fragiles de ce territoire, la
biodiversité est en cause ainsi que le libre accès pour les habitants du département.
Dix mois avant la Conférence Mondiale sur le Climat à Paris (COP 21), ce projet est
une insulte à l’impérieuse nécessité de réduire les effets catastrophiques de la pollution.
De plus, ce circuit prétend fonctionner 300 jours par an alors que tous les circuits
existants en France sont déficitaires ou subventionnés par l’argent public. Celui du
Vigeant, dans la Vienne à 150 km, est du même type (3,7 km), il est subventionné par le
Conseil Général de la Vienne et peine déjà à fonctionner 210 jours par an. Les retombées
économiques promises par le Maire de Châteauroux relèvent du mirage. Tous les modèles de circuit du même type en France sont poussifs et ne développent aucunement l’économie
locale, tout en polluant toute la collectivité.

Par ailleurs, ce projet privé aura également un coût pour la collectivité, puisque le
Conseil Général prévoit de prendre à sa charge (donc à la nôtre) les travaux (d’un montant
prévisionnel de 300 000 euros) d’élargissement de la route d’accès au site depuis la
route de Châtellerault. En ces temps de vaches maigres budgétaires, c’est un comble ! Est-ce à dire qu’il y aurait des économies imposées pour certains et pas pour d’autres ?
Enfin, pour se conformer aux lois de protection des zones humides le projet doit
« compenser » la destruction programmée des zones humides existantes. Il s’est trouvé un élu pour accepter ce marché de dupe : le Président de la réserve de Chérine, Mr Jean-Louis CAMUS, également vice-président du Conseil Général, accepte de recevoir une
subvention de 200 000 euros comme mesure compensatoire.

Ainsi il se trouverait qu’une structure destinée à préserver les écosystèmes de
zones humides, à protéger l’environnement et la biodiversité validerait ce projet de
destruction de la biodiversité ! C’en est trop, il faut dénoncer ce troc inacceptable. Le
Conseil Général ne peut cautionner un projet aussi nuisible. C’est une question de solidarité
départementale et de préservation de notre patrimoine commun.

L’enquête publique débute le 2 février et se terminera le 5 mars à la mairie de Saint Maur,
nous invitons les citoyens à intervenir massivement pour signifier le refus des habitants de
l’Indre de ce projet classé comme un des 100 projets les plus inutiles et nuisibles de France,
Ce projet inutile et destructeur pour la nature comme pour les populations ne doit pas voir le jour.

Les porte-parole Dominique Viard Caroline Gauthier CP de presse EELV 36 du 26/01/2015

Site de l’Association de Défense de l’Environnement du Site des Tourneix http://tourneix-adest.org/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :